Nos Propositions de navigation

 

Vous naviguez pour 2 ou 3 jours ?

Partez pour les îles, en 2 heures de traversée vous êtes vraiment « ailleurs » et aurez déjà le sentiment d’être parti depuis longtemps.

 

Port Cros, rade de Port Cros :

  • Amarrage au port sur pendille (en chaîne) s’il y a de la place. Ni eau, ni électricité afin que les bateaux ne séjournent pas. Non abrité par Mistral ou vent de secteur Ouest. L’arrivée est superbe. Balades à faire à pied, de quelques heures à une journée sur l’île, et notamment vers l’Anse de la Palud. Là bas, baignade abritée & parcours sous marin à faire avec masque et tuba où vous aurez peut être la chance d’apercevoir un mérou !

  • Amarrage en rade sur bouée s’il y a de la place.

  • Mouillage en rade sur ancre, mais il y a du fond… mieux vaut alors mouiller dans l’Anse de la Fausse Monnaie, un peu plus au Sud.

  • Bagaud, en face de Port Cros : petit mouillage bien abrité du Mistral, mais peu de la houle.

 

Port Cros, anse de Port Man :

  • L’un des mouillages les plus connus (et les plus fréquentés) de la région… et pour cause. Splendide, bien abrité du Mistral, il y a néanmoins du fond. Veillez toutefois à respecter les zones interdites.

  • La côte Sud tombe à pic, il n’y a aucun mouillage possible.

  • L’îlot de la Gabinière est réputé pour être l’un des plus beaux coins de plongée de la Méditerranée.

 

Le Levant :

  • L’île est essentiellement militaire, hormis l’extrême Ouest, Héliopolis (village naturiste). La navigation est interdite aux abords de l’île. Un joli point de vue depuis le sommet d’Héliopolis, mais c’est à peu près tout…

Porquerolles : 

  • La plus variées des 3 îles. Des vignes, des eucalyptus, des forêts, de très belles plages, un village relativement préservé, on peut y passer la journée, voire plusieurs jours. Nombreuses balades possibles à pied ou à vélo (qu’on peut louer). Pour les jours de pluie, il y a même un cinéma !

  • Le port : amarrage sur pendille (en chaîne) ou sur bouée en rade. En saison, n’espérez pas trouver une place après 17h00, surtout si l’on annonce un coup de vent…

  • Les mouillages : possibilité de mouiller sur toute la côte Nord de l’île, de la baie du Langoustier à la baie d’Alycastre. Choisissez votre coin en fonction du vent et de la houle. Une partie de l’Anse Notre Dame est réservée aux bateaux disposants d’un réservoir à eaux noires…. Mais l’information est malheureusement encore bien mal faite.

  • La côte Sud tombe à pic, il n’y a aucun mouillage vraiment possible pour une nuitée.

Sortir des sentiers battus :

  • L’anse du Gaou : à 0,5 NM au Sud de Bormes les mimosas, le petit mouillage pour passer la première nuit ou le dernier repas avant le retour au port…

  • Toute la côte Ouest du Cap Bénat, de Brégançon à Léoube : nombreux mouillages, souvent dépeuplés dès la fin d’après midi. Attention toutefois à la houle ou au vent de secteur Ouest.

  • La presqu’île de Giens est très exposée à la houle, y compris à l’intérieur du port du Niel, mais ce dernier vaut le détour par son côté pittoresque et « familial ».

  • En partant vers l’Est du Lavandou, nombreux petits mouillages, notamment vers le Rayol.

2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg
 

Navigation pour une semaine ou plus

En partant vers l'Est : 

  • Cavalaire n’offre pas beaucoup d’intérêt si ce n’est d’être un port facilement accessible.

  • Saint Tropez vaut le détour : le village est joli, avec un peu de chance, vous pourrez voir quelques (très) beaux yachts (c’est comme ça qu’on les appelle), de beaux meubles chez les antiquaires, de belles expos dans les galeries, peut-être même quelques (belles) stars… Un bémol : les jets ski, cigarettes, et autres hélicoptères bruyamment motorisés qui sillonnent la baie…

  • Port Grimaud : à voir absolument si vous ne connaissez pas. En regardant le plan du port sur le Bloc Marine, vous comprendrez vite. Une petite balade au moteur dans les canaux s’impose. Mieux encore, faites la en annexe…

  • Plus à l’Est, la côte est très urbanisée, souvent peu ventée. Elle présente moins d’intérêt même si les Alpes donnent un bel horizon à l’arrière pays. A voir toutefois, la côte de l’Esterel, les îles de Lerins, le port d’Antibes et ses yachts, le vieil Antibes (à côté du port), le port de Cannes et ses yachts, Monaco, pour ceux qui sont sensibles à ce genre d’urbanisme..

En partant vers l'Ouest (à l'Ouest de la presqu'île de Giens)

Toulon a été très bombardée durant la deuxième guerre mondiale et a été reconstruite selon des normes de nécessité à (gros) défaut d’urbanisme. Malheureusement, aujourd’hui, malgré une rade abritée, nous ne vous recommandons pas le détour, hormis éventuellement une petite escale à St Mandrier.
 

Le Cap Sicié est souvent pénible à passer : trop de vent ou pas assez, interminable, pas vraiment joli, mais ce que vous trouverez plus à l’Ouest en vaut la chandelle. En voici une petite sélection :

Mouillage entre le Grand Rouveau et le petit Rouveau : un petit coin sauvage aux abords d’une baie assez urbanisée.

 

Le Brusc, l’ambiance est pittoresque.

Sanary, Bandol : des ports animés, y compris hors saison.

La Ciotat : la baie est bien abritée et jolie. Les immenses grues des chantiers navals sont une curiosité. Les alentours du port n’ont pas encore subi la pression immobilière des ports voisins. A voir, pourquoi pas.

Cassis : pittoresque, les Calanques à proximité.

Port Miou : splendide calanque, un port naturel avec possibilité de mouiller à l’entrée de la calanque (poser un bout à terre). Une étape à faire absolument !

Les Calanques : elles sont toutes à voir et à faire. Très fréquentées en saison, il n’est pas toujours facile d’y trouver une place pour mouiller.

Le Frioul : une belle escale dans les rocailles.

N’oubliez surtout pas de visiter le Vieux Port de Marseille, c’est probablement l’une des plus belles entrées de port de Méditerranée. Attention, peu de places pour bateaux de passages. Notez cependant qu’il y a plusieurs sociétés nautiques et que si le port public (les 2 pannes sur tribord en entrant) est complet, il peut y avoir de la place sur les pannes des sociétés privées.

2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg
 

EN PARTANT VERS LA CORSE

La Corse est une destination superbe pour une croisière. D’abord parce qu’elle implique une traversée qui constitue en elle-même une expérience de navigation unique. Durant la traversée, vous aurez probablement le plaisir d’apercevoir quelques dauphins ou baleines, un banc de plancton fluorescent la nuit, ou chance exceptionnelle car elles sont en voie de disparition, une tortue. Les premiers sommets, ou premières lueurs, apparaissant à l’horizon sont également un moment d’émotion, tout comme le coucher et le lever de soleil.

La côte Est est souvent la plus ventée. Les mouillages sont jolis, mais finalement assez peu nombreux, les ports sont petits et saturés en saison. Prévoyez votre navigation en conséquence.

Les centres d’intérêts de la Corse :

  • Calvi et le Cap Corse

  • Anse de Girolata

  • Bonifacio et les îles Lavezzi

Nous ne préférons pas vous en dire d’avantage, car vous avez certainement votre idée et vos coins de rêves…

2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg
2136803-diaporama.jpg